La nouvelle sportive est tombée comme une sentence judiciaire : l’Ironman du Portugal, prévu le 8 novembre, à Cascais, est annulé ! Un nouveau coup dur pour les triathlètes, spécialistes des longues distances. En particulier, pour Pieter Heemeryck et Alexandra Tondeur, inscrits de longue date à cette épreuve qualificative pour l’Ironman d’Hawaï 2021. Le coup de trop pour la Brabançonne qui a annoncé mettre fin à sa saison !

"Comme à chaque fois, j’ai pleuré ! Pendant deux minutes… Et, maintenant, je repense à tous mes entraînements, pour rien. Ces trois mois de stage, en début d’année, à Calpe. Seule… Puis, le confinement et la débrouille pour pouvoir s’entraîner dans des conditions sanitaires sûres. Et, enfin, les espoirs déçus. La Suède, en juillet, annulé ! L’Italie, en septembre, idem. Et, désormais, le Portugal alors que nous sommes à trois semaines de l’échéance. Cette fois, c’en est trop pour moi !"

Excédée par la situation, Alexandra a décidé de ne pas se rendre début décembre, à Daytona, où doit avoir lieu "la course de l’année", réunissant les 40 meilleurs au ranking mondial, plus quelques invités de marque…

"Je suis invitée par l’Organisation des triathlètes professionnels (PTO, en anglais) qui m’a envoyé une autorisation d’entrée aux États-Unis. Et puis ? Chacun doit se débrouiller ! Nous sommes, tous, priés d’arriver le mardi et de repartir le lundi suivant. Mais j’ai regardé les horaires de vols, qui changent tout le temps, et je ne vois pas comment je pourrai y parvenir. En passant par Londres et Miami, puis en louant une voiture ? J’estime que c’est trop risqué ! Et si je suis testée positive au Covid-19 ? Sans parler du retour..."

Déboussolée à juste titre, Alexandra Tondeur n’aura donc participé qu’à deux épreuves en cette année pourrie : les Sables d’Olonne, où elle a terminé deuxième, et Deauville, où elle s’est imposée sur… duathlon, la natation ayant été annulée en raison d’un vent trop violent ! Décidément…