Autres sports

Après la victoire de son compatriote Kristian Blummenfelt sur la distance olympique, à Lausanne, le Norvégien de 23 ans a conquis la Promenade des Anglais, à Nice, pour s’offrir le titre mondial de demi-Ironman...

Le plateau était exceptionnel, ce dimanche, à Nice, parce que les meilleurs mondiaux, du quart à l’Ironman, s’étaient donné rendez-vous sur la Promenade des Anglais. Et pour tout dire, ce formidable Mondial de demi-Ironman, disputé sur les distances traditionnelles, à savoir 1,9 km de natation, 90 km à vélo, 21 km à pied, a accouché d’une véritable surprise avec la victoire du Norvégien Gustav Iden, devant le Britannique Alistair Brownlee et l’Américain Rodolphe Von Berg.

Encore un succès norvégien ! Et oui… Après la victoire de Kristian Blummenfelt (encore quatrième, ce dimanche !) sur la distance olympique, à Lausanne, Gustav Iden a créé la sensation en décrochant le titre mondial de demi-Ironman. Le Norvégien de 23 ans a tenu la dragée haute à Alistair Brownlee en personne tandis que Rodolphe von Berg a complété un surprenant podium.

Côté belge, Bart Aernouts s'est classé à une superbe sixième plae, derrière l’Allemand Sebastian Kienle et devant l’Espagnol Javier Gomez. Frederik Van Lierde a, quant à lui, connu "un jour sans", terminant seulement 29e, à 22'46, alors que Pieter Heemeryck a malheureusement abandonné à mi-parcours de la course à pied.

Encore sixième de la finale des World Series, le week-end dernier, à Lausanne, Iden a pris la relève de Blummenfelt pour hisser le drapeau norvégien au plus haut. Il a bouclé l’épreuve l’épreuve en 3h55’19. Après avoir accompagné Brownlee et Von Berg à vélo sur le retour vers Nice, il a attaqué le double champion olympique britannique après 5 km à pied. Puis, il a accentué son avance, devançant finalement de 2’43 Alistair Brownlee, déjà deuxième l’an dernier, derrière l'Allemand Jan Frodeno, absent.

Vainqueur de l’épreuve niçoise en 2018, von Berg a animé toute la deuxième partie du parcours cycliste. S'il n'a pu suivre les deux premiers sur le semi-marathon, il a néanmoins assuré sa troisième place, à 4’09 du vainqueur.

Côté féminin, la victoire et le titre sont revenus à la Suissesse Daniela Ryf, 32 ans, qui l’a emporté pour la cinquième fois, en 4h23’04, après 2014, 2015, 2017, 2018. La quadruple championne du monde d’Ironman (2015, 2016, 2017, 2018) a devancé de 3’57 la Britannique Holly Lawrence et de 5’05 sa compatriote Imogen Simmonds.