Il avait raison, Jelle Geens, en affirmant que le podium mondial, ce samedi, à Hambourg, se jouerait sur des détails… Engagé dans une folle poursuite de 5 km à pied, après avoir chassé dans le deuxième groupe pendant 20 km à vélo, le Limbourgeois a échoué à quatre secondes d’une médaille mondiale ! Dommage…

Il n’empêche, notre compatriote a signé une formidable prestation.

Sorti en troisième position de l’eau, avec le Britannique Alistair Brownlee et l’Allemand Jonas Schomburg, le Français Vincent Luis a, lui, conservé son titre mondial après avoir animé l’échappée de huit triathlètes et placé une accélération irrésistible dans les cinq cents derniers mètres du parcours à pied.

La surprise est venue du jeune Portugais Vasco Vilaça (20 ans !) qui s’est offert la médaille d’argent, à deux secondes, le Français Léo Bergère complétant le triomphe tricolore en décrochant le bronze, à cinq secondes. Quatrième, donc, Jelle Geens a devancé de justesse le Britannique Alex Yee, revenu du diable Vauvert lors d’une épreuve où de nombreux spécialistes ont déçu.

Deuxième Belge engagé lors de ce Mondial de Sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km à pied), Erwin Vanderplancke a été moins heureux. Après avoir figuré dans le deuxième groupe, aux cotés de Jelle Geens, le Liégeois a subitement disparu pour, finalement, se classe 53e, à 3'30 de Vincent Luis. Déception...