Avec quatre sélectionnés et un relais mixte qualifié pour les Jeux, le triathlon belge se porte à merveille. En stage, Marten Van Riel et Jelle Geens, à Font Romeu, mais aussi Claire Michel et Valerie Barthelemy, à Monte Gordo, ont également suscité quelques vocations. La preuve ? Onze Belges sont engagés en cette fin de semaine, à Kitzbühel, où a lieu l’Euro. Une compétition au format particulier avec demi-finales vendredi et finale samedi, et sur courtes distances (500 m de natation, 12 km à vélo, 3 km à pied).

Chefs de file de cette jeune délégation, Erwin Vanderplancke et Noah Servais se disputent la place de réserviste olympique dans le relais mixte alors que Jolien Vermeylen et Hanne De Vet forment la relève côté féminin. Hélas pour elles, Jolien et Hanne ne figurent pas en ordre utile au ranking olympique pour une sélection.

Qu’à cela ne tienne, l’opportunité est belle de s’illustrer sur la scène continentale, sachant que de nombreux cadors ne se sont pas déplacés en Autriche. Mais il faudra se montrer à la hauteur car les prétendants au podium n’en seront pas moins nombreux.

"Il y aura trois demi-finales avec trente concurrents. L’objectif sera de terminer parmi les neuf premiers, qualifiés d’office pour la finale, ou signer l’un des trois meilleurs temps. Et là, tout sera possible !" explique Erwin Vanderplancke, à qui la formule et les distances conviennent bien.

Avec un bon début d’année (13e à Melilla, 15e à Lisbonne, 19e à Arzachena), Noah Servais aura son mot à dire. Tout comme on gardera un œil sur Joris Basslé, excellent nageur, engagé en -23 ans.