Autres sports

La Bruxelloise âgée de 31 ans s’est classée troisième de la manche de Coupe du Monde à Tongyeong (Corée du Sud). Côté masculin, Erwin Vanderplancke a terminé dixième alors que Jelle Geens a abandonné, épuisé...

La saison touche à sa fin, mais les Belges ont encore... faim ! Engagés ce samedi, à Tongyeong (Corée du Sud), lors d’une manche de Coupe du Monde, Claire Michel et Erwin Vanderplancke se sont brillamment illustrés. La Bruxelloise s’est classée troisième, derrière la Française Dodet et la Japonaise Ueda, les trois se disputant la victoire en course à pied et terminant dans un mouchoir de poche. Dodet l’a, en effet, emporté en 57’10, devant Ueda (57’13) et Michel (57’18).

"J'étais venue pour me tester sur quelques aspects de la course et j’en ressors satisfaite, même si j’ai encore des détails à améliorer. Je disputerai encore la manche japonaise, à Miyazaki, la semaine prochaine, pour confirmer mes bonnes sensations et progresser avant de mettre un terme à cette saison..." explique Claire Michel, sereine.

Cette épreuve, disputée sur la distance Sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km à pied) a également vu Valérie Barthelemy se classer 10e, en 57’45.

Côté masculin, la meilleure place est à mettre à l’actif d’Erwin Vanderplancke, 13e, en 51’58. La victoire est revenue à l’Américain McElroy, en 51’25, lequel a devancé l’Espagnol Castro (51’33) et son compatriote McDowell (51’35). Mais l’épreuve a été dominée par les Belges ! Et, notamment, Jelle Geens, en tête au départ de la course à pied avec Vanderplancke… Malheureusement, après un kilomètre, Jelle se retira !

"J’étais épuisé ! J’ai couru pour gagner, mais j’ai sans doute payé les efforts d’une longue saison, conjugués au fait que je me suis encore entraîné très fort ces dernières semaines, en Espagne. Je ne me sentais pourtant pas trop mal jusqu’à cette côte. Là, je me suis retrouvé à l’arrêt. J’ai besoin de repos..." commente Jelle Geens, déçu.

Du coup, Erwin Vanderplancke en a profité pour signer le meilleur résultat belge, devant Christophe De Keyser 38e, en 52’43.

Rendez-vous pour nos cinq triathlètes, reposés ou revanchards, le week-end prochain, au Japon, afin de clôturer au mieux cette saison 2019 !