L’union fait la force ! Ainsi peut-on évoquer le choix de Pieter Heemeryck de prendre pour conseil Frederik Van Lierde… De plus en plus cité comme le successeur du champion du monde Ironman 2013, le Brabançon avait annoncé, en début d’année, quitter le groupe d’entraînement de Lubos Bilek après quatre de collaboration. Et on attendait la nouvelle de son nouvel entraîneur avec une certaine impatience. Elle est donc tombée en ce milieu de semaine. À 31 ans, Pieter Heemeryck a décidé de confier à Frederik Van Lierde, qui a mis un terme à sa carrière le 13 septembre 2020, la mission de l’emmener vers les sommets de la discipline.

"L’objectif est de progresser sur la distance Ironman. Après quatre ans avec Lubos Bilek, j’ai pensé qu’il était temps de changer d’entraîneur. Non pas que l’ancien n’était pas valable mais, après une année de crise sanitaire, au cours de laquelle nous nous sommes peu vus, je me suis rendu compte que j’avais besoin de quelqu’un de plus proche. Frederik vient de prendre sa retraite. Il a également entraîné mon frère, Sander, pendant deux ans. Une fois l’idée d’une collaboration émise, tout s’est vite mis en place !", explique Pieter.

Et le duo a d'ores et déjà commencé à travailler pour préparer cette saison 2021.

"Nous avons réalisé une série de tests, ce dont je n'avais pas l'habitude, pour voir où j’en étais sur le plan de la condition physique. Ne sachant pas exactement à quoi ressemblera 2021 au niveau des compétitions, mon objectif actuel est de progresser à l’entraînement et m’améliorer pour les prochains tests."

À plus long terme, Pieter Heemeryck espère briller sur longues distances et, en particulier, lors de ce fameux Ironman d’Hawaï, auquel il n’a pas encore participé.

"J’en rêve, bien sûr ! Même si je ne sais pas ce dont je suis exactement capable. Un Top 10 ? Un top 5 ? Un podium ? On verra ! Mais il est évident que je compte sur l’expérience de Frederik, qui y a participé onze fois et a gagné en 2013, pour m’aider non seulement à progresser, mais à prester."

Sur le plan du calendrier, Pieter Heemeryck, impatient, a coché la date du 24 avril et de l’Ironman du Texas comme premier rendez-vous.

"En espérant qu’il ait lieu… Sinon, je me concentrerai sur l’Euro d’Ironman à Francfort (le 27 juin). Mais avec toujours l’objectif de me qualifier pour Hawaï dès cette année !"