Retour par la grande porte pour Jan Frodeno ce vendredi, à Miami ! Absent de toute compétition depuis sa dernière victoire à l’Ironman d’Hawaï, en octobre 2019, l’Allemand a rapidement retrouvé ses marques, malgré les distances hybrides de cette épreuve (1,5 km de natation, 63 km à vélo, 17 km à pied). Sorti de l’eau en troisième position, dans les pieds de l’Américain Kanute (20’19 pour 20’16), Frodeno a pourtant perdu quelques secondes lors de la première transition au moment d’ajuster sa tri-fonction avant le départ à vélo.

Après 7,3 km, le champion du monde prenait quand même la tête d’un peloton de stars, dans lequel se trouvait… Bart Aernouts, à la 35e place. L’Anversois était, il est vrai, sorti de l’eau 38e, en 24’13 (soit à 3’57 du premier). Mais, alors que Bart entreprenait sa remontée, passant finalement de la 35e à la 17e place au terme des 63 km sur l'anneau automobile, Frodo voyait revenir l’Américain Starykowicz, lequel reprit le commandement au km 27 pour ne le lui rendre qu’après… 1 km à pied !

Après avoir posé le vélo en troisième position (le Danois Ditlev étant, lui aussi, venu s’intercaler…), Jan Frodeno s’est littéralement envolé vers la victoire, augmentant régulièrement son avance pour l’emporter en 2h37’57. Derrière le champion du monde, le Canadien Sanders a pris une superbe deuxième place, à 2’30, alors que l’Américain Kanute a arraché la troisième, à 3’37, à son compatriote Leiferman, Rudy Von Berg complétant le Top 5. Quant à Bart Aernouts, il a coupé la ligne d’arrivée à la 15e place, en 2h47’25, après de longs mois complètement perturbés par la crise sanitaire et des soucis personnels.