Quand ce n’est pas le virus, c’est la météo ! Tout heureux de voir le mythe du Ventouxman maintenu ce dimanche, les participants à l’épreuve ont connu une édition 2020 apocalyptique ! Les trombes d’eau, tombées dans la nuit de samedi à dimanche, ont d’abord contraint les organisateurs à annuler la partie natation, à savoir 2 km dans le lac des Girardes, à Lapalud, avant de retarder le départ du vélo, le temps de retracer un parcours évitant le sommet du Mont Ventoux, jugé trop dangereux en raison d’une météo exécrable sur la région.

Réduit de 90 à 80 km, le parcours cycliste s’arrêtait à la station de ski Mont Serein, traditionnel lieu d’arrivée de ce triathlon en hommage au Géant de Provence. Et les premiers sont arrivés avec la victoire du Suisse Thomas Huwiler qui a devancé, en 3h29’31, son compatriote Adrien Briffod et le Français Étienne Diemunsch. Même si 30 % des inscrits ont finalement renoncé, vu les conditions climatiques, de nombreux triathlètes (notamment belges...) étaient encore à la lutte, ce dimanche midi, dans des circonstances dantesques…

Côté belge, Diego Van Looy a pris une excellente cinquième place, en 3h36.29.