Annulé ! Alors que la liste des engagés a été publiée en milieu de semaine, l’Ironman de Nice, prévu le 11 octobre, est ni plus ni moins annulé. Une décision particulièrement cruelle pour les triathlètes et, surtout, pour Frederik Van Lierde. Ce n’est un secret pour personne : le Flandrien de 41 ans vit sa dernière saison en tant que professionnel. Une saison pourrie par le Covid-19 qui l’a privé de toute compétition en 2020.

Initialement programmé le 13 juin, l’Ironman de Nice était le grandissime objectif de Fred, lui qui s’y est déjà imposé cinq fois et y visait donc une sixième victoire (record absolu) en guise d’adieux. Le report de l’épreuve n’avait pas trop entamé le moral de notre champion du monde Ironman 2013. Mais l’annulation, par le maire Christian Estrosi, constitue un véritable coup de massue.

"J’ai pris la décision d’annuler les événements sportifs réunissant plus de 300 compétiteurs programmés à Nice au calendrier en cette fin d’année 2020. Et, notamment, les plus importants : les deux Iron Man (NdlR : demi et full), le Semi-Marathon et le Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes...", écrit Christian Estrosi.

Et le maire de Nice ajoute…

"Pour les événements sportifs de moins de 300 compétiteurs, je demanderai aux organisateurs d’appliquer toutes les mesures barrières de manière stricte et de fournir toutes les garanties sanitaires conformément aux recommandations et réglementations en vigueur pour lutter contre la Covid-19."

À propos du Tour de France…

"Le Tour de France, qui réunit 176 coureurs et pour lequel ASO, l'organisateur, apporte toutes les garanties à la Ville de Nice en matière sanitaire, partira bien de Nice le 29 août."

Cette dernière phrase a, bien entendu et à juste titre, déclenché un énorme tollé dans le monde du triathlon qui juge qu’il y a, là, deux poids, deux mesures.

La réaction (écrite) de Frederik Van Lierde

"Je n'aurai pas la chance de dire au revoir à Nice... Très triste nouvelle pour moi personnellement, mais aussi pour tous les autres participants, l'organisation, les médias et toutes les personnes concernées. Soyez forts !"