Tout comme la légende Stefan Everts à son apogée, son fils Liam enflammera bientôt les circuits avec un casque Red Bull. Et ce casque, il n’est pas donné à tout le monde. Il faut dire que le talent est déjà bien présent chez ce jeune de 16 ans.
C’est aux Pays-Bas que nous avons retrouvé le père et le fils lors d’un entrainement préparatif aux compétitions à venir. Une occasion parfaite pour enfiler son tout nouveau casque du sponsor ailé. Une symbolique qui, comme pour son père à l’époque, lui permet de réaliser un rêve et de définitivement franchir le pas dans la cour des grands.

© Gino Maes & Red Bull Content Pool

« Faire partie de la famille Red Bull est un grand honneur. Pouvoir rouler avec ce casque est un rêve devenu réalité. C'est vraiment quelque chose de spécial. Le fait que je succède à mon père de cette manière est d’autant plus cool. » explique Liam.
« Ce serait génial s'il devenait un jour champion du monde. Trois générations… Du jamais vu ! J'espère vraiment. Mais s'il fait aussi bien que son grand-père, ce serait déjà super. » développe Stefan.

La tête remplie de projets et d’ambition, quand on demande aux Everts quels sont leurs objectifs, l’envie de se développer et surtout de profiter à 200% de cette belle passion se fait très rapidement sentir.
Liam : « Le but est de continuer à me développer. Ce ne sera pas facile, car beaucoup de coureurs reviennent de la MX2 à l’EMX250. Ça ira très vite. Mais avec de la patience et du travail acharné, je pense que nous pouvons absolument nous montrer. Tout est prêt. C’est une question de prendre le temps de terminer le puzzle et de voir tous les morceaux se mettre en place. »
Stefan : « Il y a encore du travail à faire, bien sûr. Liam doit encore acquérir beaucoup d'expérience et apprendre à mieux tenir le coup sous la pression que provoque son nom. Mais la passion est là, tout comme le dévouement et la discipline. Il a aussi le feeling, le talent et la perspicacité sont dans son ADN. »

© Buslain

Avec un tel nom sur le maillot, cela peut être complexe à gérer pour le jeune sportif. Cependant, il garde la tête sur les épaules et explique être guidé par la passion avant tout.

Liam : « Mon nom de famille entraîne évidemment une certaine pression. Mais une fois que la course commence, je m’enferme dans ma bulle et je me concentre uniquement sur moi-même, ma moto et le circuit. Mais c’est vrai, cela reste quelque chose de spécial. »
Stefan : « Ça me donne des sentiments mitigés. D'une part, je suis extrêmement fier que Liam non seulement me succède mais aussi à son grand-père et qu’il perpétue donc le nom d'Everts dans le motocross. D'autre part, je connais aussi les risques de notre sport. Je me fais donc des soucis et je ne veux pas qu'il se blesse gravement. »

Ce qui est certain, c’est que nous n’avons pas fini d’entendre parler de Liam Everts.

Suivez les exploits de la famille Everts ici :

Liam: https://www.instagram.com/liam_everts72/

Stefan: https://www.instagram.com/s72forever/