Dalin a bouclé son tour du monde à 20 heures 35 et 47 sec très précises, mais l'Allemand Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco) dispose de six heures pour couper la ligne afin de devancer Dalin, tandis que le Français Yannick Bestaven (Maître coq IV) a dix heures et quinze minutes de compensation pour faire de même. Ils devraient respectivement arriver en troisième et cinquième position durant la nuit.

Les deux marins ont reçu ces compensations horaires pour s'être déroutés afin d'aider aux recherches d'un concurrent naufragé, Kevin Escoffier, dont le bateau s'est brisé en deux le 30 novembre.

Il s'agit d'un scénario inédit pour la course autour du monde en solitaire et sans escale qui s'achève généralement par un duel et jamais aussi serré.

Trente-trois marins ont pris le départ le 8 novembre, vingt-cinq sont encore en course.