"Cette commission fera la lumière nécessaire et pourra aussi recommander des sanctions disciplinaires et des directives générales au secteur de la gymnastique", selon le ministre N-VA.

Placée sous la présidence de Bart Meganck, conseiller près la cour d'appel de Gand, elle regroupera des spécialistes de diverses disciplines mais qui ne sont en rien liés avec la fédération flamande de gymnastique (Gymfed).

Ces dernières semaines ont vu sortir nombre de témoignages de gymnastes sur la violence psychologique et le harcèlement qu'ils ou elles ont subis de la part de leurs entraîneurs.

Ces révélations surviennent à la suite d'un aveu du coach néerlandais Gerrit Beltman, engagé par la Gymfed à l'époque de la championne belge Aagje Vanwalleghem. L'homme a reconnu dans une interview avoir été trop loin à cet égard dans la formation de jeunes gymnastes.

La commission entendra les témoins "en toute sérénité", ainsi que des experts. L'anonymat sera garanti à ceux qui le réclament. Le premier contact peut être pris en toute discrétion via l'adresse mail meldpunt.gymnastiek@outlook.com dont seul le secrétaire de la commission lit les messages. La commission fera rapport mensuellement au ministre Weyts de l'état d'avancement de ses travaux. Son fonctionnement est financé jusque fin janvier prochain, date à laquelle est attendu un rapport final.