L’ouverture des World Triathlon Series ce samedi, à Yokohama, a été copieusement arrosée. Tombant depuis plusieurs jours sur la cité portuaire de 3,7 millions d’habitants (deuxième ville du Japon !), la pluie n’a pas cessé lors de cette première manche des WTCS. Et elle n’a guère porté chance à Marten Van Riel qui, après avoir tenté de s’échapper à vélo (son point fort...), a connu un parcours à pied délicat.

L’Anversois s’est finalement classé 12e, bouclant cette épreuve sur la distance olympique (1.500 m de natation, 40 km à vélo et 10 km à pied) en 1h45.12, à 1.42 du Britannique Alex Yee, vainqueur au sprint en 1h43.30 devant le Néo-Zélandais Hayden Wilde.

Sorti de l’eau en 11e position, Marten a intégré un peloton de tête d’une trentaine de triathlètes en compagnie d’Erwin Vanderplancke, le deuxième Belge engagé, qui dut néanmoins lâcher le groupe en cours de route. Après la deuxième transition, Van Riel n’a pu lutter pour le podium, laissant le duo Yee-Wilde en découdre pour la victoire finale tandis qu'Erwin terminait à la 39e place, en 1h48.02.

Victime d’une fracture du sacrum, Jelle Geens n’était pas rétabli pour cette manche japonaise, où il s’était classé deuxième l’an dernier.

Côté féminin, en l’absence de Claire Michel, victime du Covid-19, Valérie Barthelemy s’est, elle, classée 19e, en 1h57.12. La Belgo-Américaine a manqué de peu le groupe de tête composé d’une quinzaine de triathlètes. Dans celui-ci, la Bermudéenne Flora Dufy, championne olympique, a dû laisser la Britannique Georgia Taylor-Brown et la Française Léonie Periault se disputer la victoire en course à pied. L’accélération finale de la vice-championne olympique lui a permis de devancer la Française en 1h51.44, Dufy complétant le podium.

Rendez-vous les 11 et 12 juin, à Leeds, pour la suite de ces World Triathlon Series…