"Lors de mon premier trophée l'an passé, je considérais déjà cela comme quelque chose d'unique, qui pourrait arriver une fois dans ma vie. Finalement non, et j'en suis énormément fier. Je pensais qu'il serait difficile d'égaler 2020, mais 2021 était encore meilleur. La course la plus difficile était aussi la plus belle: l'étape du Tour au Mont Ventoux. Et après la course olympique en ligne."

Van Aert a devancé de seulement 21 points le marathonien Bashir Abdi. Une surprise pour le cycliste. "Je pensais bien que ce serait serré et j'aurais compris si Bashir terminait devant moi. C'était clair que ce serait une lutte entre nous deux et qu'il n'y aurait pas une grosse différence. En sortir vainqueur est une agréable surprise."

Le cycliste se trouve en stage en Espagne et ne pouvait pas assister au gala. "C'était un beau gala, plus élaboré que ce qu'ils ont pu faire l'an passé. C'est donc dommage de ne pas pouvoir être présent, mais nous sommes en stage avec l'équipe près de Gérone. C'est le premier stage d'équipe où nous préparons la nouvelle saison. C'est donc important d'être ici. Les plans sont faits et discuté ici. Je fêterais volontiers ce trophée ici, mais je ne sais pas ce que nous avons prévu. Cela peut vite s'arranger, je pense."