Kim Gevaert de retour sur 60 m ce samedi

BIRMINGHAM L'Américain Xavier Carter (21 ans) veut s'affirmer, cette saison, comme le meilleur sprinter du monde. Il a ainsi clamé son intention de s'attaquer au record du monde du 200 m, propriété de Michael Johnson. "Je suis en superforme ! Je vais courir pour gagner avec un bon chrono. Mon objectif, cette année, est de devenir le sprinter n°1 au monde !" a-t-il déclaré à la BBC. Carter s'alignera sur 400 m ce samedi, à Birmingham, pour sa seule participation à un rendez-vous indoor en Europe. Interrogé pour savoir s'il envisageait de battre, dès cette année, le record du monde de Michael Johnson sur 200 m (19.32), longtemps considéré comme inaccessible, Carter a lancé : "Rien n'est impossible !" Le jeune homme est, en fait, apparu sur le devant de la scène en juillet 2006, à Lausanne, signant un 19.63 sur 200 m, soit la deuxième perf mondiale de tous les temps sur la distance, derrière Michael Johnson. Un mois plus tôt, il était devenu le premier athlète américain depuis Jesse Owens à s'adjuger quatre titres lors des Championnats du Monde universitaires : 100, 400, 4x100 et 4x400 m. Johnson, qui détient également le record du monde du 400 m (43.18), entraîne désormais le n°1 mondial sur la distance, Jeremy Wariner. L'an dernier, Carter a couru le tour de piste en 44.53, à près d'une seconde du meilleur temps de Wariner en 2006 (43.62). Les résultats de Carter en athlétisme l'ont poussé à mettre entre parenthèses le football américain où il semblait promis à un brillant avenir comme receveur. "J'ai abandonné le football pour le moment. Je ne m'occupe plus que de courir vite !" a-t-il conclu.

Ce n'est sans doute pas un hasard si Kim Gevaert a choisi Birmingham pour son retour à la compétition. Il y a la date, d'abord, le 17 février, qui coïncide avec celle de l'an dernier, le 18, quand elle s'était classée deuxiè- me en 7.20, signant d'emblée le minimum pour les Championnats du Monde. Un chrono que Kim avait confirmé au Flanders Indoor (7.19 et 7.15) avant de décrocher la médaille de bronze à Moscou, en 7.11... Le lieu, ensuite, Birmingham, qui ne lui rappelle que de bons souvenirs, dont sa victoire sur Marion Jones il y a trois ans. C'était le... 20 février, et Kim l'avait emporté en 7.13. Après avoir laissé planer le doute sur son envie, la Louvaniste a confirmé, cette semaine, qu'elle se sentait prête.

A voir face à LaVerne Jones !



© La Dernière Heure 2007