Son futur compagnon d'entraînement se distingue en France

CANET Yoris Grandjean n'a sans doute pas l'esprit tellement axé vers les piscines pour l'heure, car il termine ses examens de rhétorique.

Mais le nouveau record de France d'Alain Bernard, établi en Roussillon lors de la première étape de Mare Nostrum (48.56 sur 100 m libre, soit une progression de 25/100es), ne lui a pas échappé. Cela fait de l'Antibois la 4e meilleur performance européenne de tous les temps sur la distance reine, après Pieter Van den Hoogenband (qui détient le record mondial en 47.89), Fillippo Magnini et Alex Popov. Dès le mois de septembre prochain, Yoris s'exercera, lorsqu'il ne sera pas en stage, avec le recordman de France.

"Cela confirme que nous avons fait le bon choix ", dit André Henveaux, l'entraîneur de Liège-Natation. "Je connais bien Denis Anguin, le jeune entraîneur (38) d'Antibes. Il fait du très bon travail. " Le champion du monde et d'Europe juniors a beaucoup travaillé pour réussir ses examens de fin d'humanité.

"Nous avions concocté un planning d'une séance quotidienne pendant les examens. Il en a manqué l'une ou l'autre. Ses adversaires russes ou italiens à l'Eurojuniors d'Anvers ont pu continuer à travailler normalement. Le système scolaire belge ne fait pas la part belle aux sportifs, ce n'est pas nouveau. Yoris aura donc un gros mois pour préparer le rendez-vous anversois. C'est un peu court mais nous n'avions pas le choix."

Comme chaque année, Grandjean et l'équipe de Liège-Natation iront préparer les compétitions estivales à Terrassini (Sicile). Yoris rentrera en Belgique à la mi-juillet et mettra directement le cap sur la Métropole où les Championnats d'Europe juniors débuteront le 18. Il y défendra son titre sur 100 libre acquis il y a douze mois à Majorque.



© La Dernière Heure 2007