Depuis plusieurs années maintenant, les clubs de football peuvent demander un label allant de 1 à 3 étoiles. Il est attribué selon différents critères, qui ont pour base la qualité de l'encadrement et de la formation des jeunes. Chaque saison, ils sont nombreux à demander ce label. Certains le reçoivent, d'autres non. La saison dernière, ils étaient 406 à l'avoir demandé. Cette année, pour l'exercice 2021-2022, ce nombre s'élève à 441, soit une augmentation de 35 clubs.

L'ACFF est heureuse de noter un tel engouement. "Cette nouvelle augmentation du nombre de demandes n’est pas anecdotique. Elle survient en effet après la décision de la Ministre des Sports de revoir la subsidiation du label pour les années à venir, selon des modalités qui restent à définir. L’ACFF s’en réjouit. Elle y voit la preuve que les clubs francophones ont compris que la qualité de l’encadrement l’emportait sur l’éventuelle récompense financière dont ils pourraient bénéficier. Une formation basée sur les valeurs que prône l’ACFF dans sa vision de formation est en effet garante de la pérennité du football dans une société où les possibilités de loisirs sportifs sont de plus en plus nombreuses. 80 % des clubs qui possédaient des équipes de jeunes en 2020-2021 ont demandé un label pour la saison suivante, ce qui démontre que le système de label mis en place il y a une demi-douzaine d’années seulement est fortement apprécié."

282 d'entre eux ont demandé le label 1 étoile, 92 le 2 étoiles et 67 le label le plus élevé. L'ACFF leur a octroyé des attestations provisoires. Une vérification administrative et sur le terrain aura lieu au cours de la saison et le niveau de label sera acté à la fin de la saison prochaine.

"Nous insistons particulièrement sur le fait que cette attestation provisoire ne constitue pas une garantie d'obtention du label"
, indique l'ACFF.