Sport régional Le capitaine de Virton rejoint l’UNA Strassen au grand-duché de Luxembourg.

Antoine Goulard, le capitaine, revient sur les raisons qui l’ont poussé à quitter Virton, en pleine tourmente financière. Confessions…

Antoine, quitter Virton s’apparente-t-il à un choix logique ?

"À l’annonce des premières difficultés financières début novembre, je me suis remis en question. Chaque début de mois, j’étais dans le rouge. Il y a des factures à payer. J’ai discuté avec mon agent (Christian Gérard) et je devais penser à mon avenir. Par le passé, j’avais connu deux clubs avec des soucis financiers. À 32 ans, j’ai, vraisemblablement, moins de patience et de scrupules à m’en aller qu’un élément plus jeune. Virton était d’accord de me délivrer mon bon de sortie."

Éprouvez-vous le sentiment d’abandonner le navire ?

"Oui et non. La/ma situation était claire auprès de Rudi Pierrard (directeur sportif) et de Xavier Maka (membre du CA). J’ai cherché à être un exemple à mon arrivée l’été 2016. J’ai veillé à remplir mon rôle, à être professionnel. Les nombreux messages reçus me confortent dans mon sentiment. Il aurait été plus lâche de partir en octobre ou novembre. Suite à l’annulation de l’AG prévue le 15 décembre, ma décision était prise."

Vous aviez évoqué la possibilité de revenir à Fréjus, le club de vos débuts. Pourquoi ne pas l’avoir fait au 1er janvier ?

"Je suis retourné dans le sud pour les fêtes. Voir ma famille m’a fait beaucoup de bien. Oui, j’ai hésité à boucler la boucle à Fréjus. La proposition de Strassen était très, très cohérente. Il sera temps de raccrocher les crampons un peu plus tard."

Se voir proposer un contrat de 2,5 ans (+ une année en option) est le genre d’offre qui se refuse difficilement ! ?

"En effet. Je reste sur six mois cohérents à Virton. Le discours tenu par l’entraîneur Roland Schaack m’a plu. Les dirigeants ont recruté deux défenseurs (deux transferts maximum/club) pour stabiliser le secteur défensif (34 buts encaissés en 12 journées) . Je suis l’un d’eux, voilà qui fait plaisir. La reprise des entraînements avait lieu ce lundi."

Strassen est 13e et descendant en BGL Ligue (= le plus haut niveau). La bagarre sera rude pour assurer le maintien…

"La hiérarchie est serrée et décrocher deux victoires de rang change la donne. On verra. Le deuxième tour s’annonce excitant."

Connaissez-vous le niveau sportif ?

"Fatalement non. Le championnat se renforce année après année, ce qui veut dire beaucoup."

La reprise est fixée au 18… février !

"La coupure a fait du bien. Je suis prêt et impatient de reprendre le collier."