Avec l'opération "Festi, foot à l'école", rien qu'au cours du mois de mars, pas moins de 7555 enfants de 439 classes recevront une initiation à la fois ludique et pédagogique au football dispensée gratuitement par 45 formateurs de l'ACFF. Ils étaient déjà 1837 en janvier et en février.

"Selon une étude de l'UEFA, moins de 20 % des enfants pratiquent une activité physique quotidienne", dit Xavier Donnay, manager du département Football de base à l'ACFF. "Notre objectif est double: sensibiliser à l'importance de la pratique d'un sport tout en amenant des jeunes vers la pratique du football afin de pérenniser l'activité de nos clubs. Nous souhaitons également développer le football féminin à long terme."

L'activité est entièrement gratuite, les enfants reçoivent des souvenirs (un poster des Diables Rouges ou des Red Flames, un porte-clef avec la mascotte Festi et un flyer reprenant les adresses des clubs de leur commune ainsi que, pour les filles, une liste de centres où elles peuvent pratiquer le Foot4Girls).

Mais pour mettre toutes les chances de son côté, l'ACFF n'a pas hésité à faire tomber plusieurs barrières. Elle prend les contacts avec les administrations communales ou la direction de l'école, ses formateurs se déplacent et amènent le matériel, l'activité peut être pratiquée dans la cour de récréation, dans une salle de gymnastique, au réfectoire...

L'activité est basée sur les valeurs du Festifoot: pas de compétition, de l'amusement, des règles simplifiées, des symboles qui utilisent le langage des enfants et, surtout, une initiation au fair-play.

"Nous voulons améliorer l’image que certains acteurs se font du monde du football", dit Xavier Donnay. "C'est pourquoi nous avons également établi un livret pédagogique avec lequel les enseignants peuvent continuer à développer les apprentissages après le départ de nos formateurs. La plupart du temps, c'est ce volet pédagogique qui a convaincu les directions d'écoles ou les autorités communales de nous accueillir."

Car l'opération connaît un succès inattendu. Au point que l'ACFF a dû augmenter son staff de formateurs de 50 %. Un investissement dont les clubs seront les premiers bénéficiaires puisque, en mai et juin, les enfants ayant participé à l'opération se retrouveront pour une journée finale sur le thème des Diables Rouges, organisée sur les terrains de football de leur région. Une occasion rêvée de proposer une affiliation aux parents.