Vendredi, le basket-ball, comme les autres sports de contact en salle, a eu droit à un sursis… En effet, jusqu’au prochain CODECO, les rencontres peuvent continuer à se tenir, mais à huis clos, sauf au niveau des jeunes où les parents peuvent assister aux rencontres.

Une décision qui a évidemment alimenté toutes les conversations ce week-end. Car, si tout le monde espère continuer à jouer, beaucoup de clubs se disent dans l’incapacité de continuer sans le public et les rentrées cafétérias.

Pour ce lundi, les différents comités provinciaux ont interrogé leurs clubs pour savoir si, dans ces conditions, ils souhaitaient continuer. Une question bien trop spécifique ne permettant clairement pas d’apporter des nuances, notamment concernant la situation spécifique des jeunes. Reste que, vraisemblablement, la majorité des clubs annonceraient qu’ils ne peuvent pas continuer dans ces conditions.

Ces résultats seront présentés, ce mardi, à l’AWBB qui devrait ensuite se positionner sur la suite des compétitions. Dans la foulée, c’est le niveau national qui se positionnera avec, déjà, le gel des deux prochaines journées de D1 en attendant les nouvelles mesures. Si la poursuite des compétitions adultes semble impossible, irait-on vers un gel de ces dernières avant une reprise ou une annulation? Les jeunes pourront-ils continuer?

Voilà les questions désormais sur la table.

Maintenant, venir à refuser la proposition faite par le gouvernement de continuer à jouer, certes dans des conditions pas idéales, n’est-ce pas le risque que, par la suite, ce dernier ne tente même plus de laisser une partie de la porte ouverte à la pratique de notre sport?