Licence: l’appel de Rebecq n’a pas été entendu

Alors que le club rebecquois avait décidé de contester la décision du CBAS, face au refus d’obtention de la licence, le verdict est tombé. Et il est négatif.

A. St.
Licence: l’appel de Rebecq n’a pas été entendu
©Eda

Comme annoncé dans nos éditions de ce début de semaine, la RUS Rebecquoise allait rapidement être fixée quant à la recevabilité de son appel dans le dossier de sa demande de licence. Alors que les avocats du club ont pu exposer leurs conclusions lors d'une audience mardi dernier, le club a été informé, hier dans le courant de la soirée, que son appel n'aurait pas de suite.

C'est via un communiqué que la direction du club a souhaité réagir:
"La RUS Rebecquoise prend acte de l'ordonnance prise par le tribunal de l'entreprise en référé (ou juge des référés). Les arguments du club ont été entendus et partiellement suivis mais la juge n'a pas osé prendre la décision de stopper une compétition sportive, se retranchant derrière la sentence arbitrale, que le club ne lui demandait pourtant pas de remettre en question, réclamant seulement des mesures provisoires. Néanmoins, le combat continue avec une prochaine manche devant le juge du fond suite au recours en annulation introduit par le club et dont le traitement de l'affaire aura lieu fin du mois de mai. Le club déplore pour le respect de l'intégrité sportive qu'il perde son droit potentiel de participer à la compétition du tour final alors qu'une décision de suspension temporaire de la compétition eût pu éviter des conséquences sportives et financières comparables à celles qu'a vécues le club du Royal Excelsior Virton qui, après une longue lutte juridique, avait finalement obtenu le droit de rester en division 1B. "

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be