Marc Roosens, l’électron libre, a quitté le CP Brabant

Arrivé à la Fédération belge de football en 1984 et au CP Brabant en 1993, Marc Roosens a maintenant rejoint l’ACFF.

Sébastien Braun
Marc Roosens (à gauche) rejoint l'ACFF
Marc Roosens (à gauche) rejoint l'ACFF ©EDA

Depuis le 1er juillet, Marc Roosens n'est plus le secrétaire du CP Brabant. "J'ai eu la chance de faire un super job et de vivre une belle aventure avec quelque chose d'impayable : le fait d'avoir eu la liberté que m'ont laissée tous mes patrons, tous mes secrétaires généraux que j'ai connus et les comités dont j'ai été le secrétaire."

C'est un monument qui quitte le CP. "Au départ j'avais l'intention de rester deux ans de plus mais vu l'évolution de la façon de travailler, je ne m'y retrouvais plus vraiment. Il n'y a rien à faire, je suis un homme de l'URBSFA. Mon employeur, c'est l'URBSFA, pas l'ACFF. La communautarisation n'a pas fait que du bien au foot, surtout à notre province. À Bruxelles et en BW, le niveau a fortement baissé. Avec des Zaventem, Sterrebeek, Dilbeek, RJ Wavre, Braine ou Jette, on avait une autre P1 à l'époque, sans être péjoratif avec les clubs qui la composent actuellement. On avait alors la plus grande province de Belgique et de la puissance au niveau du comité exécutif avec un vice-président comme Roger Vandenstock. Aujourd'hui, tant du côté du Brabant flamand que francophone, nous sommes devenus de petites entités mais on veut se faire entendre."

D'où son engagement comme administrateur dans le conseil d'administration de l'ACFF. "J'y représenterai Bruxelles avec Benjamin Vasseur. Raymond Willems et Laurence Henry représentent le BW. Dans un premier temps, mon engagement se limite à deux ans et je verrai si je veux continuer mais aussi si les clubs ont envie que je continue. Aujourd'hui, tout le monde sait qui est Marc Roosens. Dans deux ans, je serai un simple quidam."

Durant son mandat, l'occasion sera belle de confirmer - ou pas - que Bruxelles dérange, un sentiment que beaucoup - dont Marc Roosens - partagent. "On verra si c'est correct ou pas. C'est la même chose pour le BW. Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une petite province qu'elle ne doit pas être entendue. Que ce soit au BW comme à Bruxelles, on a des gens de qualité. Je n'ai pas d'a priori en arrivant à l'ACFF. Après 38 années à l'Union belge, je connais du monde et je vais retrouver des gens avec lesquels j'ai déjà bossé. L'idée n'est pas de faire une révolution mais de défendre nos droits."

Dans le même temps, l'homme sera aussi administrateur du conseil d'administration de l'Entente des clubs de Bruxelles ainsi que président du Brussels Football, "une ASBL dont le but est de mettre en valeur le travail des bénévoles et qui développe des projets comme l'hôpital des enfants. C'est une ASBL active au niveau social et sociétal."

Nathalie Steffen lui succède au CP Brabant

C'est Nathalie Steffen qui lui succède comme secrétaire du CP Brabant. "Un plaisir car c'est une femme et elle va amener sa personnalité et sa vision des choses. C'est un beau défi pour elle qui travaille à mes côtés depuis 18 ans, en sachant qu'on se connaît depuis plus longtemps. Elle ne sera pas Marc Roosens mais quand j'ai repris le secrétariat, je succédais à Henri Torsin qui était un monument et tout s'est bien passé."

Marc Roosens ne laissera en tout cas personne indifférent. "J'ai toujours eu l'habitude de dire ce que je pensais et quand on fait ça, ça passe ou ça casse mais en ayant ce caractère, j'ai pu me permettre beaucoup plus de choses que d'autres employés à la fédération. J'étais considéré comme un électron libre. J'ai toujours dit ma façon de penser mais dans une optique de respect. Je peux me regarder dans la glace et me dire qu'en tant qu'homme, j'ai fait ce que je devais faire. Ce que les gens pensent de moi ne m'a jamais intéressé mais ceux qui me connaissent savent que je suis un homme de parole."

La qualité du travail qu'il a accompli pendant toutes ces années au service des clubs en est la plus belle preuve. "Beaucoup ignorent la charge de travail que représente la gestion d'un comité provincial mais il faut être là pour les gens. Ce sont nos membres, pas des clients."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be