Braine ne veut pas calculer : “On doit aborder ce match comme si c’était 0-0"

Les Brainoises ont un pied en huitième de finale de l’EuroCup. Il faut mettre le deuxième ce mercredi à Ankara. Aleksandra Kroselj est prête.

À Ankara, Christelle Warnotte
 Le tir à distance, l’arme fatale d’Aleksandra Kroselj.
Le tir à distance, l’arme fatale d’Aleksandra Kroselj. ©Jérôme Houet
Malgré l’heure très matinale, les Brainoises avaient le sourire ce mardi matin au moment d’embarquer pour la Turquie. L’ambiance était détendue et la défaite de ce week-end à Namur en championnat était visiblement oubliée. Elle n’a...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité