Nouveau revers, 0-4 face à Quévy-Mons cette fois.


Le 0-4 de samedi soir laisse peut-être penser le contraire. Mais Wavre montre quelques signes d’amélioration de semaine en semaine. Jusqu’au 0-2 (68e), les Macas s’étaient bien défendus et auraient pu ouvrir la marque au quart d’heure. "Nous étions bien dans notre match par rapport à nos capacités. Avec un peu de chance, nous pouvons mener 1-0, regrettait Tibor Balog, l’entraîneur wavrien. Nous progressons et c’est ça qui m’intéresse. Nous avons tout de même tenu contre la meilleure équipe de la série qui n’a fait la différence que sur penalty."

La lanterne rouge avait aussi cinq titulaires absents pour cette partie. Difficile donc de faire douter un Mons en pleine confiance. Reste que la situation est très critique au stade Justin Peeters. "Je suis un gagnant, insiste-t-il. Rien n’est facile cette saison, Mais je n’ai jamais abandonné un club dans lequel je me suis engagé. Je ne l’ai pas pensé une seule seconde non plus. Pour moi ce n’est pas une solution. Maintenant c’est vrai que les résultats ne nous permettent pas d’être positifs."

Il reste encore trois journées avant la trêve. Mais Wavre et Balog pensent déjà à la suite. Ils vont beaucoup miser sur la phase retour de la compétition. Deux joueurs ont d’ailleurs déjà signé. Il s’agit d’un gardien et un arrière central français alors qu’un milieu récupérateur est également en test. Le coach brabançon cherche avant tout à retrouver une stabilité défensive. Mais avant d’envisager quoi que ce soit, il y a le derby à Walhain, dimanche. Une rencontre "excitante", conclut Tibo Balog, qui devrait pouvoir compter sur le retour de plusieurs blessés et suspendus.