Braine entame les quarts de finale des playoffs avec un déplacement largement à sa portée.

Deux semaines après le gain de la Coupe de Belgique, les Castors abordent les playoffs d’un championnat dont elles sont les favorites. Si elles retrouveront leur salle pour la seconde manche mardi, la première emmène les Brainoises ce soir dans le Limbourg. Le coach Muylaert fait le point sur l’état physique du noyau et évoque les capacités mentales de son groupe.

Patrick, le groupe est-il au complet et quel est son état d’esprit ?

"Malashenko a un petit souci musculaire mais sera alignée. Le noyau est au complet et j’observe un bon état d’esprit. Mentalement, elles sont prêtes. Il y a la même envie qu’avant cette finale de Coupe face à Sint-Katelijne-Waver."

Physiquement, vous avez dû mettre des choses en place ?

"Les filles sont un peu fatiguées car elles travaillent beaucoup. Maintenant, à ce stade-ci de la compétition, il n’y a aucun intérêt à faire jouer une fille 40 minutes sur le terrain. Il y a un mois de compétition à gérer. On veille à équilibrer les périodes de travail. On voit aussi au jour le jour ce qu’il a lieu de faire."

Le fait que le club n’ait encore rien annoncé au niveau de départs, d’arrivées ou de prolongations joue-t-il dans les esprits ?

"Non. Les filles sont focus sur ce qu’elles doivent faire. Cela négocie en coulisses entre les agents et les directions mais il n’y a pas de malaise. L’équipe a connu, en outre, une saison compliquée mais elles sont concentrées et veulent le titre."

Pouvez-vous nous présenter l’adversaire ?

"Lummen est monté la saison passée et a perdu sur blessure, Miete Celus. Elle a été remplacée par la Croate Tea Buzov (NdlR : 14 points, 11 rebonds, 3 assists contre les Spirou Ladies le week-end dernier). C’est une équipe pas tellement grande en taille. Un team qui aime courir et shoote facilement à trois points."

Vous avez mis quelque chose de spécial en place ?

"Je ne manquerai jamais de respect à un adversaire, je le snoberai encore moins mais on n’a rien mis de spécifique en place pour contrer Lummen. Par contre, j’insiste sur des principes défensifs généraux qui nous serviront face à Lummen et pour la suite de la compétition j’espère."