La rencontre avait pourtant bien commencé pour les Brabançons. Évoluant comme un bloc sur la partie de terrain symphorinoise, c’est assez logiquement que Braine ouvrait le score sur une superbe tête de Maurice Weynants dans la lucarne. Un but qui remettait le joueur en confiance, lui qui a connu un début de saison difficile devant les cages. "Il fait du bien ce but parce que j’ai manqué de réalisme durant les deux premières rencontres du championnat. Mais j’ai beaucoup travaillé là-dessus avec les entraîneurs et on peut dire que le travail a payé", expliquait-il avec un certain soulagement.

Mais la suite de la rencontre n’était pas brillante pour les Brainois. L’équipe visiteuse prenait le dessus et se créait plusieurs occasions. Une pression que les joueurs de Braine subissaient jusqu’à la fin de la rencontre, allant jusqu’à faire trembler les cages de Senne Vits sur un coup franc qui terminait son chemin sur le poteau.

Soulagé du coup de sifflet final, Thierry Blindenbergh, T1 du CS Brainois, restait réaliste sur la difficulté de la rencontre : "On a fait une démonstration de football durant les 20 premières minutes. Ensuite, ça a été très difficile pour nous. Tout s’est joué au mental et j’en félicite mes joueurs parce que je ne pense pas qu’une équipe méritait plus que l’autre de gagner."

C’est donc avec un sentiment de délivrance que Braine s’offre une deuxième victoire en championnat.