Brabant Wallon

Après une standing ovation en l’honneur de Emma Meesseman, le public (1200 personnes) qui s’était déplacé au Dôme carolo n’aura pas longtemps attendu avant de voir les premières étincelles jaillir de la machine adverse.

Même sans sa Belge, l’ensemble russe (quintuple vainqueur de l’EuroLeague) peut facilement aligner deux cinq de base sans voir son niveau baisser. La preuve encore sur le parquet hennuyer.

Misant sur son trio (né américain mais qui a obtenu un passeport hongrois dans le chef des deux dernières citées) Griner – Quigley – Vandersloot, l’Eka a rapidement pris l’avance (8-15 ;5e). 

Griner, 2,02m, impressionnant tout du long, avait pris possession de la raquette lors des ving minutes initiales avec 14 points, 4 rebonds et 1 block. 

Soutenu par une cinquantaine de compatriotes, l’UMMC sanctionnait chaque erreur brabançonne. Braine ne s’attendait pas à créer la surprise et Ekaterinburg avait pris son adversaire fort au sérieux, ce qui explique le score au repos : 28-51. 

Plus adroits et moins impressionnées, les Castors se reprendront joliment en seconde mi-temps se rapprochant à onze unités (66-77 ; 36e) et à huit au buzzer : 79-87.

Castors-Ekaterinburg 79-87

Castors : 27/61 (11x3), 14/22 LF, 36 reb. 18 ass., 20 ftes. DIAWAKANA 0-5, Epis (-), Ortiz 3-7, Wallace 2-10, TRAHAN-DAVIS 0-10, Muylaert (-), TREFFERS 6-1, Grzesinski 0-2, SIKSNIUTE 4-2, HANDY 3-3, Malashenko 7-8, Lisowa 3-3.