Brabant Wallon Une victoire des Brainois conjuguée à un nul ou un partage de Namur suffit.

Depuis plusieurs semaines, Braine et Namur jouent au chat et à la souris. À chaque fois que l’un des deux candidats au titre perd des plumes, son concurrent direct ne parvient pas à en profiter. Un scénario que l’on a encore vécu le week-end dernier et qui permet aux Brainois de conserver deux petites unités d’avance sur les Namurois.

Et comme il ne reste plus que deux journées à disputer, celle qui se tiendra ce dimanche pourrait être décisive dans l’attribution du titre. Si Namur ne l’emporte pas à Binche et que Braine parvient à battre Symphorinois, les Brainois seraient alors sacrés champions. Un nul des Brainois conjugué à une défaite namuroise ne serait pas suffisant pour attribuer le titre aux Brainois puisque ces derniers ne disposent que d’une victoire d’avance sur leur dauphin. Il faudrait alors s’en remettre à la différence de buts (+25 pour Braine, +28 pour Namur) où les deux équipes se tiennent également de près.

Enfin, les deux prétendants au titre doivent aussi se méfier de Aische, qui revient comme un boulet de canon. Désormais à trois points de Namur et à cinq unités de Braine, ils n’attendent qu’un faux pas de deux leaders pour les coiffer sur le poteau.