Comme elles en ont pris la bonne habitude lors de leurs rencontres face au top 5 du championnat, les Brainoises ont rempli pleinement leur mission et furent à créditer d’un match sérieux samedi face aux Panthers (85-55). On les attendait au tournant face à l’équipe du moment, qui venait de réaliser un 6/6.

"Que le match soit annoncé compliqué ou facile sur papier, on le débute de la même manière : pied au plancher", observe Maxuella Lisowa.

À l’instar de Ramette, de Kreslina et de l’efficace Alexander (16 points, 11 rebonds), l’Energizer brainoise est à nouveau à créditer d’une prestation complète.

"On a rapidement pris l’avantage, c’est tout de suite plus facile pour la gestion quand on débute bien. Liège est revenu un peu au second quart mais on a trouvé les ressources et Eva (NdlR : Hambursin) a claqué un triple au buzzer qui a créé l’écart et une grosse différence au plan mental."

Sur du velours à la mi-temps (47-29), Braine empêchera Liège de songer à un retour. "Le plan de jeu a été respecté", confirme Lisowa. "Il fallait empêcher leurs intérieures mobiles de jouer et surtout ne pas laisser les meneuses liégeoises créer des espaces en attaquant l’anneau. Le jeu des Panthers est constitué autour d’une cascade d’écrans. On a su anticiper."

Satisfait de l’apport de ses titulaires, heureux de l’investissement du banc et des progrès des jeunes, Fred Dusart faisait ses comptes : "Je prends un temps mort au bout de deux minutes car on a répété le helping sur écran toute la semaine mais hormis ce départ brouillon, un peu de légèreté dans le Q2 et quelques lay-ups galvaudés, on a appliqué à la lettre nos principes. On vient d’accomplir un grand pas vers la première place."

Même si un certain SKW - Castors se profile samedi, on voit mal les Malinoises (qui comptent deux défaites de plus, un match en moins et un average de -13 par rapport aux Castors) ravir la première place.