Les dames de Fred Dusart avaient des raisons de se méfier des Phantoms qui leur avaient mené la vie dure en finale de Coupe de Belgique début octobre (67-71). « Compte tenu de ce qu’on avait proposé lors cette finale, o n n’a pas abordé cette rencontre de façon tranquille » observait le coach Dusart. 

Sans Touré et avec Alexander depuis lors, les Brainoises progressent au plan du collectif. C’est quasi la même équipe mais son comportement a évolué vers davantage d’homogénéité. Au bout d’un premier quart dominé de bout en bout, Bracaninovic (12 points) et ses partenaires avaient déjà course gagnée : 33-12.
Moins démonstratif et avec une efficacité variable (notamment face à la zone), le groupe poursuivra la course en tête (51-26 ; 20e et 69-39 ; 30e). Après une piqure de rappel anversoise (0-8), Braine conclura sur une note positive en l’emportant largement : 87-56. « Par rapport à cette finale de Coupe, j’ai l’impression qu’on a franchi un palier. Des filles comme Starling et Brcaninovic montrent un autre visage. On a multiplié par quatre notre nombre d’assists, on a plus de fluidité dans notre jeu offensif et en défense, les repères sont là même si on commet encore énormément de fautes de base comme quand on invite une joueuse adverse à dribbler sur sa bonne main."

Après la domination de Namur au rebond offensif le week-end passé, c’était l’un des points d’attention noté par le staffing coach. " On en a concédé 7 ce soir. Chaque fois, on ajoute un élément que l’on doit maîtriser. "

Le mentor a fait tourner notamment au niveau de la distribution sans que le niveau général ne baisse. « On peut compter et on fait confiance à tout le monde dans l’équipe. Le seul truc qui peut arriver, c’est que toutes les joueuses passent au travers. Ramette n’avait joué que 9 minutes à Namur à cause des fautes sifflées. Elle a démarré ici car Marjorie Carpreaux a eu une petite inflammation au pied. » Les 4 points, 4 passes, 4 rebonds et 3 interceptions de Ramette traduisent mal l’implication tout du long et le fighting-spirit de l’ancienne Malinoise du SKW.

Les Castors se déplacent à Liège Panthers le 2 janvier. Des Liégeoises qui l’ont emporté avant la Noël 74-53 contre les Phantoms également. "C’est une équipe mobile et difficile à jouer dans sa salle. Je n’oublie pas non plus que Maxu Lisowa nous avait offert la victoire là-bas au buzzer l’an dernier."

CASTORS BRAINE 87
PHANTOMS BOOM 56 Quarts : 33-12, 18-14, 18-13, 18-17.
Castors : 30/66 (3x3), 24/28 LF, 50 reb., 20 ass., 12 ftes. Hambursin 0-3, Aertssens -0, RAMETTE 2-2, Carpreaux 0-0, Kapenga 0-0, BRCANINOVIC 18-2, De Souza 4-6, Samsam -0, LISOWA 6-9, STARLING 6-2, KRESLINA 5-2, ALEXANDER 10-10.
Boom : 20/63 (5x3), 11/12 LF, 30 reb., 12 ass., 18 ftes. Ndiribe 2-5, Daelemans -3, VAN BUGGENHOUT 7-4, GOYVAERTS 4-4, Van Eupen 4-0, JORIS 0-7, BELL S. 0-2, Van Hoof 4-2, Apers -0, LAUWERS 0-0, Habibatou -0, Bell E. 5-3.