Brabant Wallon Vainqueur chez les 50-59 ans, la citoyenne de Lillois est partie de derrière.

Au Challenge du BW à Chaumont, au bout du compte, l’anecdote fera sourire Sabine Duval-Lejeune, même si sur le moment ce n’était pas vraiment le cas. " Je ne connaissais pas l’épreuve. Je me suis échauffée et quand je me suis placée pour le départ, je me suis retrouvée derrière alors que je pensais être… devant !"

Les trois premiers kilomètres de Sabine se sont révélés être un long sprint pour se replacer. "Une fois que je me suis rendu compte que j’étais revenue à la hauteur de mes adversaires habituels, j’avoue que j’étais fatiguée. J’ai donc souffert surtout avec ce vent ! Mais mes efforts ont payé !"

Chez les Lejeune, Sabine n’est pas la seule à courir. Alain, son mari mais aussi Axel, le fiston, sont de la partie. Ces deux derniers sont aussi fans de vélo ; mais, pour Sabine, c’est la course à pieds ! "Je ne cours que depuis deux ans. J’ai fait du sport quand j’étais adolescente puis je me suis mariée et j’ai élevé mes enfants. Trente ans d’inactivités mais, après un changement professionnel, j’ai à présent du temps pour moi et j’ai décidé de me remettre à courir ! Je m’y mets à fond !"

L’objectif de Sabine est simple : "Améliorer mes temps ! Je vise aussi une participation au marathon de Valence au mois de décembre. Mais, surtout, j’aimerais faire un podium final au Challenge du Brabant wallon dans ma catégorie des 50-59 ans. L’an passé, en 40-49, j’ai terminé 6e. Mais face à Virginie Vandroogenbroeck, je n’ai aucune chance. Cette année, c’est plus ouvert. Après un podium à Nivelles et à Lillois, je l’ai emporté à Chaumont, un peu par surprise vu mes péripéties. J’avoue que j’ai adoré le parcours. Un mixte entre route et bois, j’aime bien !"

Courir en famille , c’est donc ce qui anime les Lejeune. " Partir ensemble aux courses, cela nous motive. Le fiston, au départ, n’aimait pas la course à pieds mais, au fil du temps, il est content de nous suivre et, surtout, il est fier de nous, de voir que ses parents se bougent ! Le Challenge lui plaît. On rencontre plein de personnes sympathiques, on se fait des copains, c’est parfait !"