Brabant Wallon Le Sénégalais n’a pas eu le transfert espéré mais a décidé de tourner la page et de se concentrer sur Tubize.

Lemouya Goudiaby s’attendait à un été différent. Malgré la relégation de l’AFC Tubize, le Sénégalais de 22 ans pensait pouvoir rebondir dans une formation professionnelle du royaume. Passé par Metz, où il possède tout de même deux rencontres de Ligue 1 à son actif, Lemouya Goudiaby voulait éviter de basculer dans le football amateur. "La préparation n’a pas été facile du tout, car presque tout le groupe est parti. Le mercato est passé et je n’ai pas reçu d’offre. C’est bien beau de vouloir partir, mais c’est maintenant trop tard, donc je me concentre à fond sur l’AFC Tubize. J’aurais aimé évoluer à un niveau beaucoup plus élevé, mais je n’ai plus le choix, donc je tourne la page et j’essaye d’aider mon équipe", avoue-t-il.

Faute de permis de travail, il n’était même pas affilié durant les rencontres de Coupe de Belgique ou la première journée de championnat. "Je ne suis pas encore à 100 % physiquement, mais j’ai bien l’intention de revenir à fond."

Le Sang et Or entend bien monter en puissance. "C’était un peu difficile de monter sur le terrain à Dessel car on était mené. Surtout qu’ils étaient réduits à dix et se donnaient encore plus pour compenser leur joueur en moins. On a poussé pour revenir à leur hauteur, en vain. Au final, je trouve que le partage aurait été mérité. On est un peu frustré de ce résultat."

Après une première rencontre soporifique contre Winkel, l’AFC Tubize a su hausser son niveau de jeu pour s’adapter à Dessel. Une partie qui ressemblait davantage à la D1 amateurs. "Contre Winkel, on avait peut-être la mainmise sur le ballon mais ici il y avait nettement plus de rythme. Certains découvrent ce football très probablement et ils ont pu se rendre compte de ce qui nous attendait cette saison. En seconde période, on s’est d’ailleurs montré plus agressif, avec quelques occasions créées. C’est une bonne leçon pour tout le monde."

Lemouya Goudiaby estime enfin que l’effectif des Sang et Or est en train de grandir. "Avec le temps, on formera un groupe plus solidaire encore."