Depuis quelques mois, Rebecq et Soignies se sont unis pour créer l’École de foot des Carrières.

Issue de l’association entre les clubs de la Royale Union Sportive Rebecquoise et du Royal Soignies Sports au niveau de la formation des jeunes, l’École de foot des Carrières vit des premiers mois d’existence plutôt encourageants. Avec un total d’environ 375 joueurs (75 % des joueurs sont issus de la RUS Rebecquoise et 25 % de Soignies Sports), la nouvelle école de formation a trouvé son rythme de croisière. "À la fin de la saison dernière, nous avons décidé d’étendre notre école des jeunes en nous associant au club de Soignies, pour former cette École de foot des Carrières. L’objectif était d’unir nos forces et d’apporter notre expertise de club labellisé trois étoiles à Soignies, tout en permettant à leurs meilleurs jeunes d’évoluer à un niveau interprovincial. Cette collaboration permet aussi aux deux clubs d’offrir plus de possibilités aux jeunes", débute Jean-Marc Seghers, le président des jeunes de Rebecq.

Après une mise en place où chacun a dû trouver son équilibre, les choses avancent bien. "Nous venons même de recruter un nouveau directeur technique qui va apporter sa propre vision à l’ensemble de l’école de formation. Nous avons dépassé le cap des 375 jeunes et espérons atteindre la barre des 450 jeunes la saison prochaine, avec l’espoir d’étendre ce partenariat à d’autres clubs de la région."

Tout en conservant les valeurs propres aux clubs. "Nous voulons grandir, tout en travaillant avec des jeunes de la région. On essaie de garder une identité locale."

Au niveau pratique, les entraînements sont donnés sur les deux sites de Rebecq et Soignies. "Les plus jeunes restent sur leur site de base alors qu’il y a plus d’échanges pour les plus grands. Nous avons trois coordinateurs à Rebecq et nous venons de recruter Cédric Roussel pour assurer ce rôle de coordinateur à Soignies et développer la structure."

L’objectif à long terme étant d’emmener les jeunes vers les équipes premières, comme c’est le cas av ec la P3 qui accueille déjà plusieurs U19. "On essaie de proposer une post-formation à nos jeunes et ça passe par un passage en P3, avant qui sait, un jour intégrer le noyau de la P1 à Soignies ou de la D2 amateurs à Rebecq."