Brabant Wallon

L’Axis Guibertin a présenté son projet et ses ambitions pour la saison à venir ce vendredi soir.


Objectif Ligue A. Après une dernière campagne compliquée au plus haut niveau, Guibertin a tourné le dos à l’élite nationale du volley-ball belge, retrouvant la Ligue B. Une descente qui ne remet cependant pas en cause les fondamentaux du club et ses ambitions à moyen terme.

Avec une équipe première expérimentée du plus haut niveau et à l’accent louvaniste prononcé – trois renforts arrivent directement de Louvain alors que Wim Tormans y a joué avant un passage ponctué d’un titre à Nivelles -, Guibertin sait qu’il sera attendu partout cette année en Ligue B. Un statut qu’il assume.

« Notre ambition est de jouer le top », affirme le coach Filip Van Der Bracht, qui peut compter à ses côtés sur l’expérience de Brecht Van Kerckhove, actuellement occupé à mener l’Euro de l’équipe nationale belge. «Et le top, ça va dire être au-dessus. »

« Nous voulons être champions et on assume notre statut, cela ne veut pas dire qu’on doit absolument être champions », soutient le président Charles Caprasse.

Pas que la Ligue B

Car le projet guibertin va bien au-delà de son équipe première. Le club multiplie les efforts pour professionnaliser sa structure et créer du lien avec ses nombreux partenaires alors qu’il peut compter sur des équipes présentes à presque tous les niveaux de la hiérarchie du volley belge et francophone, sans oublier son école de jeunes qui fait toujours figure de référence en Wallonie. Le tout en s’efforçant de créer un esprit de club et de renforcer le lien entre ses différentes équipes, ce qui transpirait déjà par l’excellente atmosphère se dégageant à l’heure de la présentation des objectifs.

Les choses sérieuses reprennent dès ce week-end avec, pour la Ligue B, un premier match de Coupe de Belgique à Lanaken (N1), dans le Limbourg, ce dimanche. Le championnat, lui, débutera le dimanche 6 octobre, avec un match à domicile (18h) face à Lendelede