Un bon point devant la présence du staff du Standard à Stockay.

Lors d’un partage, il y a souvent une équipe qui se sent lésée par le résultat final. Qu’en pensait Dimitri Leurquin, l’entraineur de Rebecq, au terme des nonante minutes ?

"C’est un bon résultat, en déplacement, chez une équipe qui est dans le top au classement général. Je serais un peu gourmand en revendiquant davantage même si nous nous sommes créés de belles opportunités en seconde période".

En effet, il a fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir Rebecq sortir. "J’ai repositionné mes joueurs à la pause. Les ballons revenaient trop rapidement. Nous avons joué avec un bloc plus haut. La sortie de Mucci, après quinze minutes, a entrainé plusieurs mutations dans l’équipe et il a fallu du temps pour s’adapter."

Avec Michel Preud’homme dans les tribunes, le match de coupe de Belgique au Standard dninterfère-t-il pas sur les prestations des joueurs ?

"Je fais mon maximum pour que les joueurs restent concentrés sur le championnat. Mais j’avoue que ce n’est pas facile avec la presse ou la télévision qui ne manquent pas de nous le rappeler (rire). En même temps, la présence du coach des Rouches en tribune est une preuve de respect envers nous. La semaine prochaine, nous accueillerons Solières qui est en difficulté et il faut se méfier d’une bête blessée. Nous pourrons commencer à parler, officiellement, du Standard, samedi soir à partir de vingt-trois heures", concluait-il.