Le Chaumontois, présent au Championnat de Belgique à Anvers ce week-end, est trop régulièrement frappé par la malchance lors des compétitions.


Encore une fois, la guigne a frappé Grégory Carême, le seul cyclo-crossman du Brabant wallon à rouler chez les espoirs avec un niveau qui lui permet de disputer le championnat de Belgique de la spécialité.

Pourtant, le Chaumontois s’était bien préparé pour le National anversois. Il n’a négligé aucun détail malgré une saison où la malchance le frappe plus souvent qu’à son tour. Voulant rester positif, avant la course, il ne se voilait pas la face. "J’ai eu souvent des problèmes mais je me dis que pour une fois, cela pourrait être les autres qui connaîtront des soucis et je pourrai enfin aller chercher le résultat qui correspond mieux à ma valeur…"

On connaît la suite. Grégory Carême, auteur d’un bon départ, voit un adversaire heurter son vélo au second virage, sans rien pouvoir y faire. Le verdict est sans appel : dérailleur cassé ! "Je n’ai pas eu d’autre choix que de courir avec mon vélo à l’épaule. Mais voilà, le poste de matériel était situé un bon kilomètre plus loin…"

Sans baisser les bras, Grégory va s’exécuter mais au moment de changer de vélo, le retard sur la fin de course dépasse déjà les deux minutes. "J’ai bien tenté de réaliser un tour à fond pour résorber le retard mais face à des concurrents de ce niveau, cela n’avait aucun sens de poursuivre et terminer dans l’anonymat en fin de classement…"

Avec lucidité, malgré une déception manifeste, Grégory Carême a décidé de se tourner vers l’avenir. "Bien sûr que c’est rageant d’abandonner alors que la forme est là. Mais je préfère économiser mon énergie et profiter la semaine prochaine de ce pic de forme que je possède actuellement. Je disputerai donc deux compétitions le week-end prochain où je compte bien prendre une revanche sur le sort qui me frappe ces dernières semaines. Je ne compte en tout cas pas baisser les bras !"