Les joueurs d’Alex Palacci ont pris une fameuse revanche par rapport à la finale de la Benecup, s'imposant 19-54 à Soignies

C’est une journée qu’on voudra oublier rapidement du côté du RC Soignies. Les hommes de Boris Montoisy n’ont presque pas vu le jour face au leader autoritaire de la série. "Je n’ai pas le souvenir d’une telle claque à domicile, reconnaît le coach sonégien. Nous avons 15 blessés, c’est vrai, mais ça n’explique et n’excuse pas une telle débâcle."

Julien Toubeau était sur la même longueur d’onde que son entraîneur. "Il nous manquait certains cadres mais nous devons de toute façon faire mieux. Dès le début, nous n’étions pas dedans."

Du côté de La Hulpe, c’était évidemment l’euphorie. Absolument intenable voire brillant aujourd’hui, Gaspard Lalli savourait la revanche de son équipe après la défaite en Benecup. "C’est ce que l’on appelle un match référence. Le faire sur le terrain de Soignies, c’est encore mieux."

L’homme du match était également ravi de sa prestation personnelle. "Déjà à l’échauffement je me sentais très bien. J’ai ensuite pu, grâce à ma vivacité, profiter des espaces." Car c’est durant ses périodes de supériorité numérique que La Hulpe a enfoncé le clou, que ce soit en première ou en deuxième période. "C’est vrai qu’on a parfaitement profité de ces moments. Nous avons été très efficaces contrairement au match à Audenarde alors que notre adversaire n’a pas su profiter de nos cartes jaunes."

Avec cette victoire, La Hulpe est champion d’automne. Mais ce n’est qu’un premier pas pour les Brabançons qui savent bien qu’une saison ne se gagne pas en novembre. "Il y a encore de nombreux matchs. À commencer par la Coupe de Belgique dans deux semaines sur ce même terrain de Soignies. Et ce sera sans doute une tout autre rencontre", conclut le joueur qui a ébloui la rencontre de ce dimanche.