Un peu plus de deux mois après sa participation au Half Marathon des Sables à Fuerteventura, elle a de nouveau vécu la grande aventure.

En septembre dernier, la Nivelloise Sandrine Martinot avait participé avec son compagnon au Half Marathon des Sables à Fuerteventura. Suite à notre article relatant son expérience, elle a été contactée par la marque de vêtements d'ultra trail WAA, partenaire et sponsor principal du Half Marathon des Sables, afin de l'inviter à participer au Half Marathon des Sables au Pérou.

Une expérience unique dont elle vient tout juste de rentrer. "Il s’agissait de la seconde édition du Half Marathon des Sables Peru dans le désert d’Ica, et aussi de la deuxième épreuve de l’organisation pour 2019 puisqu’en septembre, j’avais déjà participé à l’édition à Fuerteventura. Le concept est identique à celui de Fuerteventura : 120 km dans le désert d’Ica en autosuffisance alimentaire totale et en 3 étapes", explique-t-elle.

14e femme à Fuerteventura, la Nivelloise s’est classée 21e du classement féminin et 128e au général sur les 500 dossards au départ. "Je suis aussi la première femme belge et deuxième Belge hommes et femmes confondus. C’est une fierté d’avoir pu représenter la Belgique comme ça."
© D. R.


Même si la difficulté de la course était bel et bien présente. "La course était bien plus difficile qu’à Fuerteventura. On a couru sous un soleil de plomb, des températures très hautes et exclusivement dans le sable, souvent très mou, du désert d’Ica. C’était un ultra trail de l’extrême, vraiment très difficile. Le mental a été mon meilleur atout ! Heureusement, les paysages étaient aussi magnifiques qu’extrêmes et surtout, l’ambiance a été incroyable avec un partage d’émotions en compagnie de coureurs issus de 44 pays différents, sur le bivouac installé le long de l’océan."
© D. R.
© D. R.