Victorieux au GP Gaston Reiff une semaine plus tôt, Romain Paul a remis le couvert ce samedi au cross de la Dodaine à Nivelles. Aligné sur le cross long, l’athlète affilié au CS Dyle a pris la tête dès les premiers mètres en compagnie de Nicolas Fiessinger, son acolyte du CS Dyle. Au fil des tours, celui qu’on a l’habitude de voir aux avant-postes sur les manches du Challenge du Brabant wallon a creusé l’écart pour s’offrir une belle victoire en solitaire. "Je suis avec Nicolas, du club, et nous avions pour objectif de partir à deux dès le départ. Une fois que nous avons pris la tête, j’ai essayé de conserver le rythme du début de course, ce qui m’a permis de creuser l’écart et même de pouvoir accélérer sur la fin du parcours", explique-t-il.


Voir Romain Paul s’aligner sur des cross, c’est quelque chose d’inhabituel. Il faut dire que le Chaumontois s’est découvert une nouvelle passion pour cette discipline. "J’avais fait un cross il y a très longtemps mais on peut dire que je suis un débutant dans la discipline. Nivelles était mon troisième cross de la saison, après la première manche de la Cross Cup et celui de Braine la semaine dernière. Je suis venu à Nivelles pour préparer au mieux la Cross Cup de Roulers qui a lieu le week-end prochain et puis aussi pour me faire la main, trouver les bonnes sensations."

Et cela lui réussit plutôt bien. Avec déjà deux victoires à son actif. "J’avais envie de me tester sur le cross. J’avais un peu rangé au frigo cette idée à cause du Covid mais je sens aussi que mon niveau s’est amélioré durant cette période. Ça me fait donc plaisir de m’aligner sur ces cross et de voir que je me débrouille assez bien."

L’un de ses objectifs était de découvrir la Cross Cup. Ce qu’il a fait à Mol il y a deux semaines et ce qu’il fera ce dimanche à Roulers. "C’est quelque chose de se retrouver dans le paquet sur une manche de la Cross Cup, le niveau est très relevé mais je pense qu’aujourd’hui, je peux me permettre de m’aligner sur de telles courses. Pas pour la gagne bien sûr, mais pour faire de chouettes courses."

Le cross, une nouvelle corde à l’arc de Romain Paul. Une discipline qui doit lui servir aussi pour les courses sur route. "Lorsque je cours, je suis surtout dans la gestion. Sur un cross, il n’y a pas de place pour la gestion. Il y a des relances permanentes, c’est donc un bon entraînement pour la route, ça me permet de gagner en puissance, ce qui me manque. C’est technique et je m’amuse bien."

Nos photos du Cross de la Dodaine