Après une édition 2020 stoppée par la crise sanitaire, c’est en mode virtuel que le Challenge du Brabant wallon 2021 a repris. Depuis ce samedi, et jusqu’à dimanche, les participants peuvent s’élancer sur les deux parcours inédits (5 et 12,5 km) proposés par les organisateurs du Jogging d’Huppaye. Une première en mode virtuel qui séduit puisque le cap des 500 pré-inscriptions a été franchi. "Nous ne pensions pas que l’engouement du retour du Challenge serait aussi spectaculaire", s’étonne Patricia Denis. "Avec trois épreuves seulement en 2020, nous ne savions pas trop vers où nous allions."

Mais Laurent Saublens et l’équipe des JTP Blancs Gilets ont su convaincre les responsables du Challenge du BW de tester la course en mode virtuel. "Nous avons longtemps hésité à organiser des courses selon ce principe mais Laurent était très motivé à l’idée de faire cette expérience. Au final, force est de constater que le public est au rendez-vous."

Patricia Denis, présente sur le parcours ce samedi, a pu constater tout le plaisir des coureurs partis arpenter le parcours. "Je l’ai fait en marchant avec ma fille et mon petit-fils. Certes, il n’y avait pas la convivialité des courses habituelles mais j’ai pu croiser de nombreux coureurs et ça m’a fait chaud au cœur de revoir des tonnes connues."

Si un classement est établi grâce aux chronos enregistrés par les participants, cette épreuve ne comptera pas dans un éventuel classement général. "Les classements de ces courses virtuelles ne sont que fictifs. Il n’y aura un classement final du Challenge que si nous parvenons à organiser dix courses physiques. Nous gardons bon espoir."

Il est cependant déjà acquis que certaines des prochaines échéances seront annulées, reportées ou prévues en mode virtuel. "La prochaine course prévue à Hamme-Mille est reportée mais celle de Gastuche (1er mai) aura lieu de façon virtuelle. Tout comme celles de Bierges (week-end de l’Ascension) et de Céroux (fin mai)."