Dans le paysage tennistique belge, le tournoi du Codic Open, organisé par Michel Bouhoulle au Bercuit, est une valeur sûre pour ses participants. La popularité du tournoi du Belgian Circuit n’est d’ailleurs plus à démontrer.

Alors que le tournoi entre dans sa phase finale, avec l’apothéose prévue ce dimanche, on a demandé à son organisateur les secrets de cette réussite.

"Ce serait prétentieux de parler de réussite. J’ai toujours fait en sorte que les joueurs se sentent bien", lâche Michel Bouhoulle. "On offre toujours un ‘Welcome pack’aux participants. L’accueil est primordial selon moi. J’ai eu l’opportunité de voyager et de voir ce qui se faisait dans les tournois à l’étranger. Je me suis donc inspiré de tout cela. Ensuite, il ne faut pas l’oublier, la communication est très importante. Nous essayons de bien communiquer sur l’événement. J’ai la chance de posséder de fidèles partenaires et d’être entouré de personnalités qui en parlent", poursuit l’homme fort.

Et puis, comment ne pas parler du tableau présent ? De base considéré comme un 5 étoiles sur le Belgian Circuit, le Codic Open a perdu une petite étoile cette année suite à un problème lié au calendrier. "Le tournoi a été décalé et nous avons perdu plusieurs catégories. On passe donc de 600 à 400 personnes. Pour l’étoile, ce n’est pas grave. On la retrouvera l’année prochaine pour la 14e édition. Concernant le tableau, il y a 23 joueurs du top 50 belge présents cette année. C’est dire le niveau qu’il y a ici une fois de plus…"

Forcément, cela attire la foule. "Les joueurs sont contents d’y trouver un niveau élevé et le spectateur neutre pourra apprécier de bons matchs également."