C'est dans une forme adaptée, afin de respecter les conditions sanitaires en vigueur, que le Jogging de Gentinnes a signé son come-back. C'est sous la forme d'un contre-la-montre, avec des départs libres entre le vendredi 16 avril et le dimanche 18 avril, que les joggeurs sont partis à l'assaut des deux parcours, de 6 et 12km.

Si le départ massif était encore proscrit, le Jogging de Gentinnes avait des airs de course presque normale, avec un dossard épinglé ainsi qu'une borne au départ et une autre à l'arrivée, histoire d'avoir enfin un chrono et un classement digne de ce nom.

"Épingler un dossard et obtenir un chrono à l'arrivée, c'est ce qui manque le plus aux joggeurs en ce moment. On l'a constaté à chaque arrivée où les participants, peu importa leur niveau, voulaient directement connaitre leur chrono et leur place dans les différents classements",
explique Thibault De Rijdt, l'un des organisateurs du jogging.

L'engouement fut réel durant ces trois jours. "L'engouement a même été assez dingue avec 360 inscriptions enregistrées. Les gens venaient récupérer leur dossard et partaient sur le parcours, avec leur bulle. Ça leur faisait plaisir de participer à un semblant de compétition et leurs sourires voulaient tout dire."

De quoi en inspirer d'autres?

Placer une borne au départ et une à l'arrivée pour obtenir chrono et classement, ça change tout. Encore plus dans le contexte sanitaire actuel. Une petite logistique qui pourrait en inspirer d'autres. "Tout le monde était très motivé à l'idée de proposer cette démarche. La commune a directement compris notre démarche, qu'elle ne comportait pas de risque car tout se faisait électroniquement. Nous avons montré qu'il était possible d'organiser ce genre de course en extérieur, sur plusieurs jours et dans le respect des règles sanitaires. J'espère que l'on verra fleurir ces compétitions un peu partout."

Sur le plan sportif, Mathieu De Rijdt s'est imposé sur le 12 km en 42.01, devant Thibault De Rijdt (42.05) et Baptiste Weitkunat (43.05). La première dame est Maya De Backer (53.03), devant Christelle Risselin et Catherine Hoofd.

Sur le 6 km, succès de Bruno Slegers (20.40), une seconde devant Alexis Matthys (20.41) (le duo en photo). Fanny Lavarra (28.38) fut la plus rapide chez les dames.

D'ici quelques jours, un autre événément comparable aura lieu sur la commune de Chastre, avec le Jogging de Blanmont, qui se tiendra au départ de la place de la Féchère du samedi 1er mai au dimanche 9 mai.

>>> Les résultats du contre-la-montre de Gentinnes <<<