Pas de chrono, pas de remise de prix, pas de départ massif, un protocole sanitaire stricte mais le Trail des Cisterciens 2021 aura bel et bien lieu ce week-end. Dans le Brabant wallon, avec l'Abbaye de Villers-la-Ville comme décor, près de 800 traileurs partent à l'assaut des deux parcours de 65 et 100 km (samedi) et 21 et 36 km (dimanche). "Nous avions anticipé le fait que les règles sanitaires viendraient perturber l'organisation classique en faisant passer l'organisation sur deux jours. Dès le début, il était acté que les départs se feraient par petits groupes, finalement on a décidé que deux coureurs partiraient toutes les quatre minutes le samedi, quatre toutes les deux minutes le dimanche, afin de respecter la règle des dix personnes maximum rassemblées en même temps au même endroit", explique Geoffrey Ewbank, l'organisateur du Trail des Cisterciens.

Il a également fallu adapter l'horaire afin de respecter le couvre-feu. "En sachant que les derniers mettront 17 heures, et que nous n'avons que 19 heures disponibles en raison du couvre-feu, les premiers départs sont programmés à 5h30 du matin. Les plus lents partiront donc en premier."

S'il n'y aura pas de chrono, il y aura toutefois un semblant de compétition. "Pour garder ce sentiment de compétition, nous ferons partir les quatre plus forts (selon leur cote Betrail) ensemble, histoire qu'ils aient le sentiment d'avoir couru une course, même s'il n'y aura pas de podium."

Mais le plus important n'est pas là. Le Trail des Cisterciens c'est surtout le premier ultra de l'année. Un moment tellement attendu par les amateurs de la discipline. "Le plus important, c'est qu'il puisse avoir lieu et pour ça, nous remercions les autorités locales qui se sont montrées compréhensives. Du côté des traileurs, nous savons qu'ils attendaient ce premier ultra de la saison avec impatience. La preuve avec des inscriptions rapidement sold-out."