Les Panthers, 3e, auteures d’un récent 6/6 avec une belle moyenne offensive (82) ont été reçues avec les honneurs dues à leur rang. Braine a, en effet, pris les Liégeoises bien au sérieux et empoche un quinzième succès de rang.

Une victoire acquise principalement via une défense très agressive, Liège manquant souvent de lucidité en fin de possession. Offensivement, les Brabançonnes ont placé l’essentiel de leurs actions sur leur trio de grandes : Alexander – De Souza – Bracaninovic. Les deux premières dans la raquette et la troisième en périphérie ont considérablement gêné les dames de Pierre Cornia.

Celles -ci ont bien tenté de résister par Maes en début de rencontre (15-11 ;8e) ou Schmidt qui était à la base du 0-8 qui ramenait les Panthers de 31-15 à 31-23 (14e). Braine, Ramette et Hambursin soignaient leur finition et terminaient la première mi-temps sur des chapeaux de roue : 47-29.
Cette sensation d’étouffement qui entraînait des pertes de balle ou des mauvaises options, Liège la subira également lors de la troisième période où Braine continuera à imposer ses vues et sa puissance : 55-32 (25e) et 71-41 (30e).

 Les arbitres qui n’avaient rien (voulu) sifflé ou presque dans la rencontre devaient subitement se muer en pompier de service car les esprits s’échauffaient. Alors que l’écart avoisinait les 30 points, Bracninovic puis le banc brainois se prenaient une faute technique. Henket se plaignait d’un coup volontaire de De Souza. Bref, il était temps de clôturer ce sommet qui n’en avait pas été un, d’autant plus que certaines joueuses devaient passer au contrôle anti-dopage : 85-55.