Le Tubizien de 18 ans totalise déjà cinq apparitions cette saison, à Tubize.

Mano Van Onsem étonne en ce début de saison. Pour sa première aventure en équipe première, le jeune de 18 ans a déjà participé à cinq rencontres, dont trois titularisations.

Avec au compteur, l’un des sept buts inscrits par les Sang et Or. L’ailier, arrivé à l’AFC Tubize en U13, a même résisté au changement d’entraîneur, puisqu’il figurait dans le onze de base, contre Heist (0-2). Entreprenant, il n’a pas hésité à demander la balle, même dos au but, à dribbler et à centrer.

La première occasion du match est d’ailleurs venue de ses pieds, puisqu’il a adressé une balle de but à Ali Moussa, après avoir remonté le cuir sur septante mètres. Une vraie révélation ! "Pour le moment, on ne me met pas trop de pression, car je suis encore jeune. Mais bien sûr, le staff n’hésite pas à me dire si je suis mal placé, par exemple. Ils me traitent comme un joueur normal", avance le Tubizien, agile et rapide à la fois. La petite pépite brabançonne parvient pour le moment à tirer son épingle du jeu. "Je suis toujours un peu nerveux avant la rencontre. C’est quand même un grand stade, la préparation est importante et il y a les supporters. Puis j’essaie de jouer mon jeu. Je trouve que je n’ai pas amené assez de danger offensivement, jusqu’à présent. J’ai réussi à garder un peu la balle, mais en tant qu’attaquant (latéral), il faut se montrer décisif. Donner des assists et marquer. Cela fait quelques matchs que je n’y arrive pas", lance Mano Van Onsem.

Le néerlandophone saisit parfaitement sa chance, malgré un contexte défavorable. "C’est une situation difficile, mais l’âge n’a pas d’importance. Il faut sortir de cette spirale négative et je suis persuadé qu’on le fera. On fait en tout cas de notre mieux pour remonter au classement." Sans réussite pour le moment, vu que Tubize est bon dernier.

À côté du foot, il jongle avec des études universitaires en kinésithérapie, entamées en septembre dernier. Un début de quadrimestre bien chargé…