Brabant Wallon Incapable de prendre des points à l’extérieur, Wavre est intraitable dans son stade

Battus 4-1 à Tournai et 3-0 au Stade Brainois, les Wavriens ont ce paradoxe d’être invaincus à domicile. Mieux, dans leur stade Justin Peeters, ils ont engrangé la totalité des points, s’offrant un bon 9 sur 9.

Une situation aussi paradoxale qu’inexplicable. "Pourquoi on gagne nos matches à domicile et pas à l’extérieur ? Moi-même je ne le sais pas", rétorque avec le sourire Mathias Larotonda. "Personnellement, sans pouvoir l’expliquer, je me sens mieux lorsqu’on évolue dans notre stade. Tout nous réussit à domicile au contraire des rencontres à l’extérieur."

Un constat que l’on a encore pu faire samedi lors de la victoire acquise face à Symphorinois. "Contre une équipe promue qui a montré de bonnes choses lors de ses premières rencontres, on s’attendait à un match compliqué et il le fut. On a marqué un premier but, ils ont égalisé mais contrairement au match du Stade Brainois, nous n’avons pas baissé les bras. Au contraire, nous avons poussé pour inscrire ce deuxième but. Nous avions besoin de cette victoire pour afficher un bilan positif au bout de cinq matches."

"J'ai énormément travaillé pour revenir"

Souverains à domicile, les Wavriens doivent désormais passer un cap à l’extérieur. Et pourquoi pas dès la semaine prochaine à Binche ? "C’est ce que l’on souhaite tous, d’autant qu’on a une revanche à prendre par rapport à cette équipe. La saison dernière alors que nous menions d’un but, ils en ont planté deux dans les arrêts de jeu, nous privant de la victoire."

Pour y parvenir, Wavre pourra compter sur un Mathias Larotonda en pleine possession de ses moyens, lui qui sort d’une saison noire. "Après m’être fait opérer des ligaments croisés et extérieurs, j’ai énormément travaillé durant le second tour afin de revenir dans le coup. Cette longue absence n’avait pas été facile à gérer d’autant qu’il ne s’agissait pas de ma première blessure grave."

Tout le monde se rappelle de sa terrible blessure à la tête. "Pour mon premier match en D3, j’avais été victime d’une fracture du crâne. J’espère donc que toute cette poisse est derrière moi et que je vais enfin pouvoir vivre une saison pleine avec Wavre. Je suis revenu plus fort et je veux le prouver sur le terrain."