Passer à des groupes d’entraînement de 20 personnes devrait pratiquement offrir à l’athlétisme un retour à normale.



La semaine dernière, les clubs d’athlétisme avaient déjà eu la possibilité de rouvrir les entraînements à leurs athlètes sous strictes conditions, avec trois personnes en même temps. L’annonce faite par le CNS ce mercredi élargit la possibilité pour les clubs sportifs de proposer des entraînements à des groupes de 20 personnes maximum, à condition de respecter les distances de sécurité et d’être sous la supervision d’un entraîneur.

Une annonce qui devrait notamment faire le bonheur des clubs d’athlétisme, comme nous l’a confié Noël Levêque, le président du CABW. "Augmenter la taille des groupes d’entraînement est une bonne nouvelle pour l’athlétisme. Passer à des groupes de 20 athlètes, cela nous permettrait de travailler pratiquement dans des conditions normales pour notre sport", débute-t-il.

Mais le président du club d’athlétisme nivellois attend encore certaines précisions avant de pouvoir lancer un nouveau planning pour les semaines à venir. "Je voudrais savoir si on parle de 20 personnes par groupe d’entraînement ou de 20 personnes présentes en même temps sur le stade. Si j’ai bien compris, il s’agit de la première option puisque dans son discours, la Première Ministre a parlé d’entraînement sportif sous l’autorité d’un entraineur pour maximum 20 personnes par groupe."

Reste maintenant à savoir comment mettre cette reprise en place. "Si l’école d’athlétisme peut également reprendre, il faudra voir comment s’organiser afin de veiller à ne pas avoir trop de monde en même temps au stade. Il faudra peut-être élargir nos horaires pour permettre à tout le monde de s’entraîner dans des conditions de sécurité optimales."