Lié au club luxembourgeois d’Hesperange, qui l’avait prêté à Virton la saison passée, le Wavrien Fazli Kocabas a réussi à se libérer de son contrat. Libre de tout engagement, il a décidé de se rapprocher de son domicile mais aussi de quitter le monde du football professionnel en s’engageant ce samedi matin avec la formation brabançonne de Grez-Doiceau, promue cette saison en première provinciale.


Un choix tout sauf anodin. Tout d’abord parce qu’il retrouve son frère, mais aussi un entraîneur avec qui il entretien une relation spéciale, le Chilien Sergio Palavicino. Et puis le club grézien est en train de mettre en place une structure très professionnelle et sérieuse. Des arguments qui ont terminé de convaincre Fazli Kocabas.


Après avoir goûté aux joies de la D1 avec Eupen, le Maca a enchaîné avec plus de 150 matchs en Proximus League pour OHL, l’Union, Virton et Roulers, mais aussi quinze rencontres en D1 turque. Un joli parcours, qu’il poursuivra à Grez-Doiceau, avec l’ambition de retrouver les séries nationales très prochainement.