La finale du championnat de basketball féminin va-t-elle accoucher d’une souris ? A quelques heures de ce moment, nul ne sait dire si la rencontre aura lieu ce soir à Braine. Un comble ! Les playoffs constituent en général l’apothéose d’une saison. Rendue difficile par la crise sanitaire, celle-ci connaît un dénouement qui oscille entre surréalisme et pathétisme.
 
Les cas de Covid dans les rangs brainois avaient contraint la fédération à annuler les deux premières rencontres de cette finale prévue entre les Castors et Namur. Les deux équipes étaient censées se retrouver ce soir à la salle André Renauld pour un test-match. Une finale de playoffs sans une série de rencontres sonne déjà particulièrement creux. Mais il n’est même pas certain que les Castors ne déclarent forfait au dernier moment.
 
La cacophonie est totale. La Fédé voulait mettre à profit ce mardi soir une réunion de préparation de tous les clubs à l’édition 2021-22 de la Top Division Women 1 pour que Braine et Namur parlent et échangent les points de vue. Namur restant sur ses positions, il n’y aura eu aucune discussion.
 
Les Namuroises se rendront à Braine comme convenu ce soir. Braine a demandé – sans doute dans l’espoir de récupérer l’une ou l’autre joueuse – que la rencontre soit postposée à ce samedi 1er mai. La Fédération avait laissé la porte ouverte à cette possibilité pour peu que les deux entités soient d’accord.
 
Faute de coopération, il nous revient que la fédération va appliquer strictement le protocole. Si une des deux formations n’est pas présente ce mercredi soir sur le parquet brainois, la compétition sera arrêtée automatiquement. Ce Braine – Namur ne peut donc être présenté qu’avec de très grosses réserves d’usage.
 
Si Braine abandonne ou déclare forfait (le coach Dusart ne cache pas son déplaisir à devoir jouer), Namur pourrait être déclaré champion. Le titre pourrait aussi être partagé (un champion de phase classique et un champion de playoffs) ou la Fédé pourrait décider de ne pas décerner de titre. Des options qui ne cadrent pas avec les règlements Fiba qui ont besoin d’un classement officiel pour attribuer les places pour les coupes d’Europe.