Chris Cracknell a dispensé deux jours d’entraînement de rugby à 7 sur le terrain de l’ASUB. Il a remporté l’or aux Jeux de Rio comme assistant coach de l’équipe des Fidji.

Une vingtaine de rugbymen se sont retrouvés en très belle compagnie ce dimanche à l’ASUB Waterloo. L’ancien international anglais Chris Cracknell a donné une session d’entraînement aux U19 du Brussels 7’s Development, accompagnés par les Barbarians, l’équipe nationale de rugby à 7. Samedi, le médaillé d’or des Jeux de Rio comme assistant coach s’était occupé des U12, U14, U16 et des dames waterlootois. 



"J’ai vu de très bons athlètes qui écoutent et qui appliquent ce qu’on leur dit. J’espère qu’ils ont profité autant que moi",
explique l’homme de 35 ans. "J’espère que ce clinic va pouvoir déboucher sur des collaborations plus fréquentes. Il y a un projet très intéressant. Le rugby belge a un bon pedigree."

Pendant deux heures, Chris Carcknell a été très actif sur le synthétique. Tous les joueurs présents ont pleinement profité de son expertise.

© Thiéry


"J’avais un peu la pression vu la personne que j’avais en face de moi. Je me suis donné encore plus à fond. Il a assez bien accepté nos erreurs et était assez ouvert"
, livre Nelson Leveaux, 17 ans et demi d’ouverture du groupe élargi du Brussels 7’s Development. "Il a beaucoup insisté sur la communication. C’est une chose importante dans notre sport. À 15, il faut déjà beaucoup parler. Mais à 7 on doit le faire encore plus sinon ça devient très compliqué."

L’équipe partira prochainement pour Dubaï pour participer à un tournoi international amical.